skip to Main Content
La Dérogation Scolaire Pour Les Enfants Français Immigrant Au Québec

La dérogation scolaire pour les enfants français immigrant au Québec

Bien que le développement de l’enfant soit globalement le même à travers les différents pays, le système scolaire lui présente plusieurs différences. Prenons par exemple, la France (ou tous les autres pays offrant le système français, comme le Maroc et la Tunisie). Les jeunes enfants y fréquentent d’abord des crèches, qui correspondent au Québec aux Centres de la Petite Enfance (CPE) ou aux garderies. Or, en France, l’enfant débute sa scolarisation à la maternelle beaucoup plus tôt et la rentrée scolaire se fait selon l’année civile. Ainsi, l’enfant qui aura 3 ans entre le 1er janvier et le 31 décembre sera admis à la maternelle, plus précisément en Petite section. On peut ainsi dire que la date limite d’âge d’admission est le 31 décembre. L’enfant qui est né le 1er janvier, un jour après cette date intégrera la cohorte suivante. L’enfant en Petite section poursuivra en Moyenne section l’année civile où il aura 4 ans, puis en Grande section l’année civile où il aura 5 ans. En somme, l’enfant fréquente la maternelle durant trois années. Au Québec, la maternelle se fait la plupart du temps sur une seule année, dont le programme académique correspond à celui de la Grande section en France. Ainsi, les petits québécois fréquentent pour la plupart un CPE ou une garderie jusqu’à ce qu’ils aient près de 5 ans. Contrairement en France, la date limite pour l’âge d’admission pour intégrer la maternelle est le 30 septembre au Québec. Le même principe s’applique pour l’enfant qui est né le 1er octobre au Québec que celui qui est né le 1er janvier en France, il devra attendre une année supplémentaire avant de faire sa rentrée scolaire et sera le plus vieux de sa cohorte. En d’autres mots, alors qu’un petit français, dont la date de naissance est en octobre/novembre/décembre pourra intégrer la Grande section en France, au Québec il devra attendre un an supplémentaire avant de pouvoir être admis à la maternelle.

Scolarisation – France vs Québec

Le gouvernement québécois démontre actuellement une volonté d’offrir ce qu’on appelle la « maternelle 4 ans », qui correspond à la Moyenne section. Cependant, l’offre demeure actuellement limitée à quelques écoles, principalement en milieu défavorisé, et les places sont très contingentées. Pour la « maternelle 4 ans », la date limite pour l’âge d’admission demeure la même partout au Québec, soit le 30 septembre. De plus, une fois la « maternelle 4 ans » complété, l’enfant devra poursuivre en « maternelle 5 ans » l’année suivante. En d’autres mots, la « maternelle 4 ans » ne substitue pas la « maternelle 5 ans ».

En somme, si vous êtes au Québec et que votre enfant soufflera cinq bougies sur son gâteau d’anniversaire après le 30 septembre, trois options s’offrent à vous : 1) La plus commune, intégrer ou maintenir votre enfant dans un milieu de garde, soit un CPE ou une garderie offrant un programme éducatif. 2) Vous informez si votre école de quartier dispose d’une classe de « maternelle 4 ans » et y inscrire votre enfant dès le premier jour des inscriptions (généralement en janvier ou février précédent la rentrée scolaire visée) pour optimiser vos chances d’obtenir une place. 3) Effectuer une demande de dérogation scolaire pour une entrée précoce à la « maternelle 5 ans ».

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back To Top